Expositions

L’agenda du Sud #3

Que nous réserve l’été 2015 en matière d’expos, dans le sud ? Je vous laisse découvrir ma sélection !

MARSEILLE :

– Au MuCEM : Lieux saints partagés
«Même si les dogmes des trois religions monothéistes semblent incompatibles, elles partagent en réalité des figures bibliques, des saints et des lieux. » L’objectif principal de l’exposition est de faire connaître à un large public ces phénomènes méconnus qui concernent pourtant, hier comme aujourd’hui, des millions de personnes autour de la Méditerranée. En faisant découvrir des lieux, des figures et des pratiques, l’exposition est conçue comme une invitation à parcourir cette Méditerranée inédite. – Du 29 avril au 31 août 2015 – #LSP_MuCEM

 – A la Vieille Charité : Futurs. Matisse, Miro, Calder…
L’industrialisation du monde et les progrès technologiques du XXe siècle ont fasciné et influencé le regard des artistes. L’exposition « Futurs », à travers une centaine d’oeuvres d’artistes majeurs – Matisse, Léger, Miró, Calder, Kandinsky, Ernst, Raysse, ou encore Erró – se penche sur ses influences. – Du 22 mai au 27 septembre 2015

– Au Musée d’Archéologie de la Méditerranée : Les voyages extraordinaires. Quand dieux et héros sillonnaient le monde
Le Musée d’Archéologie Méditerranéenne a puisé de nombreux objets dans ses réserves, afin de donner une réalité à ces visages oubliés : ceux des héros et des dieux issus des mythes de la Grèce et de l’Egypte antique. Mais cette exposition entraînera le public plus loin encore, vers les mythes du monde moderne que sont les sagas cinématographiques : de « Star Wars » à « Matrix » en passant par « Le Seigneur des Anneaux », il découvrira que les héros modernes et antiques ont peut-être plus de points communs qu’on ne le pense… Car, le héros a marqué la tradition, l’histoire, la vie quotidienne. La culture populaire et la contre-culture ne cessent de produire leurs propres héros. – A voir jusqu’au 2 août 2015 

– Au Musée Regards de Provence : Alfred Lombard, Couleur et Intimité
Le Musée Regards de Provence met à l’honneur Alfred Lombard, (1884-1973), l’une des plus étonnantes figures de la Provence artistique du début du XXème siècle. De formation classique, dès 1907, il exprime dans son œuvre davantage son identité et sa singularité. Il est qualifié par les critiques, comme le « seul vrai fauve provençal ». Le début du XXème siècle incarne une période de rupture avec l’émergence de l’art moderne. Fauvisme, expressionnisme, cubisme déferlent sur la scène artistique nationale et régionale. Les artistes à Marseille et en Provence en sont fortement affectés. Parmi eux, Lombard, fasciné par Matisse et sa frénésie créatrice, développe un usage violent de la couleur associée à une facture large et puissante. – Jusqu’au 23 août 2015

mais aussi : Lumières du Sud
Le Sud ne s’écrit jamais de la même manière, selon la place donnée à l’éclairage, à ses effets, aux ombres portées redécoupant le paysage ou isolant des personnages dans une scène de vie quotidienne. La saison, le temps, le ciel limpide, vaporeux ou encombré de nuages, le soleil à son zénith ou déclinant, le procédé d’éclairer un site constituent toutes les composantes de la beauté d’un paysage ou d’une ambiance. A travers trois siècles de peinture, les multiples lumières du Sud et l’engouement pour cette nature généreuse, ses parfums, la mer, les ports, les rivages, les criques et les baies ont généré un foyer pictural foisonnant, d’une grande sensibilité et fortement ancré dans le patrimoine. Cet éclairage naturel et éternel appelle l’ombre, le chatoiement des couleurs et sublime les contrastes. – A voir jusqu’au 6 septembre 2015

ALLAUCH :

– A l’Usine électrique : Quatre rives, un regard
Un baiser à Barcelone, un autre à Marseille, un marabout à Rabat ou encore des futs de bière à Anvers, le regard de Serge Assier s’est posé sur quatre rives. De la méditerranée à l’atlantique en passant par la mer du Nord, cette exposition nous offre en quelques clichés un résumé de chacune de ces villes portuaires. Un travail en noir et blanc pour plus de profondeur et des clichés splendides légèrement excentriques, déroutants, inattendus : ce sont les images d’un homme curieux. A la manière de Robert Doisneau ou Willy Ronis qui trouvaient dans la vie publique une mine d’or, Assier s’approprie la rue et rapporte la façon dont elle s’écoule et se délecte de ses surprises amusantes. – Du 29 avril au 2 juin 

– Espace Robert Ollive : Conférence de Serge Assier : « De la photographie de presse à la photographie »
suivi d’une rencontre dédicace avec le conférencier. Vendredi 22 mai à 19h

AIX EN PROVENCE : 

– Au Caumont Centre d’art : Canaletto, Rome – Londres – Venise. Le triomphe de la lumière
Pour son ouverture, Caumont Centre d’Art présente la première exposition monographique en France consacrée à Canaletto (1697-1768). Giovanni Antonio Canal, dit Canaletto, (Venise 1697–1768) est connu pour être le peintre de Venise le plus important du XVIIIe siècle, celui qui a magnifié sa ville par des vues rigoureuses et empreintes d’une lumière précise et chaleureuse. Avec plus d’une cinquantaine d’œuvres, dont un choix très original de peintures, le parcours propose une nouvelle interprétation de différents moments de sa carrière, avec une attention particulière au processus de création. C’est la première fois que sont aussi clairement exposées les œuvres de l’artiste à ses débuts, celles de sa période anglaise et de la dernière période de sa vie. – Du 6 mai au 13 septembre 2015

BAUX DE PROVENCE :

– Aux Carrières de Lumière : Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël
Les Carrières de Lumières aux Baux-de-Provence poursuivent leur aventure artistique avec un spectacle multimédia inédit : « Michel-Ange, Léonard de Vinci, Raphaël. Les Géants de la Renaissance ». Produit par Culturespaces et réalisé par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, ce nouveau spectacle donne l’occasion exceptionnelle de voir sous un nouvel angle les plus grands chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne, numérisés et projetés sur les monumentales surfaces des carrières. Le visiteur est amené à vivre en musique une confrontation directe avec les plus grands maîtres de la peinture italienne, le temps d’une expérience hors du commun, capable de susciter une émotion aussi forte que surprenante.- Jusqu’au 3 janvier 2016

Et vous, c’est quoi votre programme ? N’hésitez pas à donner vos conseils et avis !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s