Expositions

L’agenda du Sud #6

Espérons que 2017 soit une année riche dans les musées de provinces ! Ma sélection des expos à voir au printemps 2017 :

MARSEILLE 

Musée Cantini : « Une maison de verre » 17 mars – 24 septembre

Le Musée Cantini fête les 30 ans du Cirva (Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques) avec l’exposition Une maison de verre. Centre d’art, atelier de recherche et de création contemporaine situé à Marseille, le Cirva est un véritable laboratoire artistique qui accueille des plasticiens, designers ou architectes ayant des pratiques variées et désirant introduire le verre dans leur démarche créatrice. Depuis plus de 20 ans, le Cirva a accueilli quelque 200 artistes issus du domaine de l’art contemporain, du design ou des arts décoratifs. L’exposition au musée Cantini a l’ambition de traverser les 30 années de résidences d’artistes au Cirva, de 1986 à aujourd’hui, et de montrer cette collection unique.

Musée des Beaux-Arts : « Trésor du palais » Février 2017 

Un nouvel accrochage des collections du Musée des Beaux-Arts permettra de  redécouvrir les chefs-d’œuvre du musée après l’important travail de restauration que l’équipe scientifique a mené. Du XVIe au XIXe siècle, le musée présente un beau panorama de l’art européen, des Écoles du Nord à la Provence, en passant par l’Italie.

Musée Regards de Provence : « Quirin Mayer entre Équilibre et Harmonie » 14 janvier – 4 juin 2017

L’exposition Quirin Mayer, entre équilibre & harmonie – symbole d’un Hymne à la Vie – est dédiée à Michèle Dumon, fondatrice de Regards de Provence disparue récemment. Le Musée Regards de Provence met à l’honneur le sculpteur, dessinateur et peintre Quirin Mayer, dont le travail d’abstractions figuratives et géométriques révèle un sens de l’équilibre et de l’harmonie mais aussi le reflet de tensions de la société actuelle. La couleur est un élément important où elle s’impose en touches vives dans ses œuvres, témoignant de son optimisme et sa joie de vivre.

[mac] musée d’Art contemporain : « HIP HOP : un âge d’or 1970-1995 » 13 mai – décembre 2017

La culture Hip Hop ouvre les portes du musée d’Art contemporain. La scénographie de l’exposition favorise les croisements entre toutes les disciplines qui ont été fécondées par ce mouvement : la musique, la danse, la mode, le cinéma, l’écriture, le graffiti, le tag, la photographie.L’exposition est conçue avec le MuCEM, qui met à disposition les plus belles pièces de sa collection, et s’inscrit dans la dynamique des projets de la Capitale européenne du sport à Marseille. Elle est présentée en même temps que le nouvel accrochage des collections qui met l’accent sur les œuvres de la collection et quelques prêts institutionnels et privés importants qui révèlent combien les valeurs du sport : le jeu, la compétition, l’effort, l’entraînement, les règles, le fair-play ont pu inspirer les artistes. En d’autres termes et comme a pu l’écrire Giraudoux « Le sport est l’art par lequel l’homme se libère de soi-même ».

Maison de l’artisanat et des métiers d’art : « INDIGO quand tu nous tiens » 14 avril 2017 – 24 mai 2017 

Indigo, indicum, anil, nila, xiquilite, landian, ai…
Autant de termes utilisés à travers le monde pour désigner un pigment végétal connu depuis plus de 6000 ans évoquant à la fois des centaines de « plantes à bleu » et un savoir-faire commun à de nombreux peuples. Qu’ils soient humbles, quotidiens, de travail ou de fête, neufs ou usagés, ces vêtements, accessoires ou tissus, révélateurs de culture, de savoir-faire et d’identité, sont autant d’invitations à s’engager dans un périple bleu universel. Les oeuvres modestes et remarquables qui sont présentées ici, pour la plupart, ont été collectées dans leur lieu d’origine par des voyageurs et collectionneurs passionnés, Liliane et Armel Chichery. D’un continent à l’autre, le parcours géographique de l’exposition souligne les nuances de l’indigo, juxtapose la variété des formes, la richesse des motifs afin de rendre évident ce fil bleu qui relie l’humanité.

indigo-cristaux

 AIX-EN-PROVENCE : 

Musée Granet : « Pierre Graziani, Mangroves et forêts nuages d’Afrique » 18 mars – 16 avril 2017

À travers une cinquantaine de tableaux et d’aquarelles, l’exposition « Mangroves et forêts nuages d’Afrique » nous plonge dans l’univers fantasmagorique de l’artiste Pierre Graziani (né en 1932) qui a appartenu au groupe surréaliste d’André Breton dans les années 50. Installé en Afrique depuis les années 70, son amour pour le continent s’exprime à travers des œuvres colorées où la nature luxuriante donne une dimension spirituelle et parfois fantomatique.

ARLES :

Musée Réattu : « Anatomie du paysage » 28 janvier – 11 juin 2017

L’exposition Anatomie du paysage, à travers une sélection de près de 130 œuvres issues des collections du musée, illustre ainsi la diversité des regards face à l’environnement, naturel ou urbain, sauvage ou quotidien. Elle retrace la conquête perpétuelle des photographes de nouveaux modèles et souligne leur capacité à inventer des paysages.

m090005_roux-01_h
Fondation Van Gogh : « Alice Neel : peintre de la vie moderne » 4 mars 2017 – 17 septembre 2017

Cette rétrospective sur Alice Neel (1900-1984) – l’une des plus importantes artistes nord-américaines, pourtant longtemps ignorée de son vivant – est le fruit d’un partenariat entre diverses institutions européennes. L’exposition à la Fondation Vincent van Gogh Arles souhaite mettre en lumière cette artiste au pinceau réaliste. Les portraits de Neel, empreints d’une forte dimension psychologique, témoignent de près d’un siècle d’évolutions dans les comportements envers le genre et l’ethnie, et des bouleversements dans la mode au sein de la société américaine. Évoluant dans une époque qui déclare l’abstraction comme la nouvelle modernité, Neel reste toutefois une « peintre de la vie moderne » comme l’imaginait Baudelaire, avec lequel elle partage la même vision de la modernité et du rôle de l’artiste vis-à-vis de celle-ci.

GRASSE :

Musée Provençal du Costume et du Bijou & Musée Jean-Honoré Fragonard : « Antoine Raspal, peintre de l’élégance provençale » 12 mai 2017 – 17 septembre 2017

En 2017, le Musée Provençal du Costume et du Bijou fête ses vingt ans. A cette occasion, la Maison Fragonard organise une grande exposition dans ses deux musées grassois autour de l’oeuvre du peintre arlésien Antoine Raspal (1738-1811). Découvrez au Musée Jean-Honoré Fragonard, les tableaux et dessins du peintre, dont certains totalement inédits. L’exposition se prolonge au Musée Provençal du Costume et du Bijou dans une scénographie renouvelée autour de pièces de textile historiques dont certaines auraient pu être portées par les modèles du peintre lui-même. Tissée d’une main de maître, l’exposition est un voyage dans l’intimité provençale : sa mode, sa société et son art de vivre, entre couture et peinture.

Publicités

Une réflexion sur “L’agenda du Sud #6

  1. Pingback: Les expositions du printemps en Occitanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s